Il y a bien longtemps qu’on s’accorde à dire, qu’en trinquant une Flûte à Champagne le 17 Octobre 1997 à Oyo, au lendemain de sa Violente prise de pouvoir, sur les ondes de Euronews, Sassou Nguesso n’était pas venu pour faire de cadeaux à ce peuple qu’il méprise tant. Si pour certains vous ne vous êtes pas encore réveillez, l’avenir au Congo est plus que incertain, Sassou Nguesso a des objectif très précis, concentrer tous les pouvoirs entre ses mains, contrôler l’économie, toutes les structures économiques et politiques du pays, car qui tient les finances, assujettit la population, muselle l’opinion publique nationale et contient les ardeurs de l’opposition ou ses envies d’indépendance.

roi_n_greLe Pouvoir de Sassou Nguesso se montre sous son vrai visage, une tyrannie villageoise, sanguinaire et prédatrice, un Visage que nous connaissons, mais que certains veulent ignorer encore par petitesse d’esprit; en fait les congolais ignorent tout de Sassou Nguesso, ce béotien fasciné par la personnalité de Maximilien François Marie Isidore de Robespierre dit Robespierre l'instigateur de la terreur durant la Révolution Française, incarnation de la tyrannie sanguinaire, (il n’y a pas que Machiavel qui fascine le crétin de Mpila), d’ailleurs l’Oyocrate ne s’en cache jamais, il gouverne en Monarque, distribue les postes aux enfants, neveux et parents, s’approprie le pays et en fait une propriété familiale.

Nous les « Boat-People » du système, le peuple, sommes condamnés à errer dans la précarité, aujourd’hui ce qui se passe au Congo est très lamentable, inadmissible et impardonnable, mais le peuple apeuré, traumatisé par les guerres qui lui ont été imposées, ne peut que faire profile bas, un peuple condamné à mourir dans la soumission et les humiliations quotidiennes. Pourtant les milliards de dollars, il faut le dire découlant de la manne pétrolière, s’entassent dans des paradis fiscaux, et les rejetons du pouvoir affichent avec fière allure leurs signes extérieurs d’opulence insolente et arrogante. Christel Nguesso s’est acheté en Chine, à Shanghai, près de Nanjing Road, l'une des artères les plus huppées de la ville, tout un immeuble de plus de 15 étages, connaissant la flambée de l’immobilier à Pékin et à Shanghai, on n’imagine déjà le prix de ce bien immobilier, un prix qui vous donne le vertige, car la bas le mettre carré s’arrache au prix d’or. Cet embourgeoisement sauvage et illicite ne gène guère les rejetons de l’Oyocrate qui affiche leur goût démesuré pour une richesse ostentatoire, pour la luxure et mène une vie de cabotinage dans les villes asiatiques, européennes, sud-américaines et maghrébines, Denis Sassou Nguesso, un monarque qui se vautre dans la luxure.

12,7 Milliards d’euros de dettes publiques, PTTE en moins de 10 ans, taux de croissance économique ne dépassant pas les 2%, dictature villageoise et sanguinaire, liberté verrouillée, IPH-1 à plus de 68%, revenu journalier de la population -1 dollars par jour, ce qu’on appelle « Niveau d’extrême pauvreté ». En 2000 l’IPH-1 était à 30%, 1996 à 19% donc moyen, aujourd’hui il est au rouge, 2007 42,5% non loin de celui d’Haïti, c’est-à-dire faible. En d’autre terme, au Congo l’Indicateur de développement Humain(IDH) est très Faible. Pourtant, le peuple oublie qu’on est en plein Boom pétrolier, le 2e de l’ère Sassou Nguesso. Pas d’eau potable, pas d’électricité, pas d’accès au soin, le peuple croule dans l’indigence, le Monarque se permet d’offrir 1 millions de dollars à la Chine, et d’offrir 19 Millions de dollars au Colon, mythomane vous avez dit ?

2009 approche à grandes enjambées, l’Oyocrate se prépare à la fraude massive, conscient de son impopularité, il entend imposer ses désirs et être réélu à la Mugabé, comme ils le disent souvent, un passage en force ne fait jamais du mal, parce que le ridicule n’a jamais tué. Bon même si il ne sera jamais démocratiquement élu, un plébiscite n’a jamais fait de mal à un indigent !

Chers Congolais, la messe a été dite depuis longtemps par le Monarque de M’pila.

Kopa Ludovic