C'est un monde enchanté où l'on vogue d'une villa de 9 pièces avec piscine à Nice à un hôtel particulier de l'Ouest parisien. Un univers surréaliste peuplé de Bugatti payées cash plus de 1 million d'euros. Un microcosme constellé d'une myriade de comptes bancaires. Oligarque russe ? Roi du pétrole saoudien ? Star d'Hollywood ? Non : dictateur africain producteur de pétrole dont la population compte parmi les plus pauvres de la planète.

sd_6C’est un homme discret, mais connu pour ses frasques et ses dépenses somptuaires, le président Denis Sassou Nguesso au pouvoir depuis 1997 à la suite d’un violent coup d’état, est un des 3 dirigeants africains les plus riches et les plus puissants.

Global Witness avait déjà alerté le monde sur les dérapages pharaoniques du Généralissime Président Denis Sassou Nguesso, aujourd’hui une nouvelle plainte déposée par Transparency International, le vise pour recel de détournement de biens publics, corruption, paternalisme et népotisme.

Dans son rapport, Transparency International, a mis à jour les biens du Généralissime Président Denis Sassou Nguesso et de son clan. Le fait que des dirigeants du continent noir investissent dans l'immobilier en France, qu'ils séjournent à Paris ou Marbella dans un luxe inouï, que leurs familles bénéficient de largesses financées dans la plus grande opacité n'est pas une révélation.

Villa_de_l_avenue_RappeMais, cette fois, l'inventaire de ce patrimoine vertigineux n'est pas dressé par des militants tiers-mondistes en lutte contre la "Françafrique". Il se lit dans les 34 procès-verbaux rédigés entre juin 2007 et Mai 2008 par les policiers de l'Office central pour la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF).

Marbella_EspagneCette enquête policière, dont Le Monde (Journal) a pu prendre connaissance, a été ouverte par le parquet de Paris en juin 2007. Elle faisait suite à une plainte pour "recel de détournement d'argent public" déposée en mars par trois associations françaises, visant cinq chefs d'Etat : dont le Congolais Denis Sassou Nguesso.

Immeuble_Haut_Standing___CourbevoieAinsi d’après les informations fournies par l'Office central pour la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF), le Généralissime Président Denis Sassou Nguesso posséderait une cinquantaine (50) de propriété en France, plus de 5 en Espagne, 3 au Portugal, une dizaine au Maroc, et près d’une dizaine en Chine, au Brésil et dans Iles caïmans.

La découverte la plus spectaculaire se situe entre les Champs-Elysées et la plaine Monceau, dans le 8earrondissement de la capitale. Là, un hôtel particulier a été acquis le 15 juin 2007 pour la somme de 38,875 millions d'euros par une société civile immobilière (SCI). La même qui gère la luxueuse propriété du Président Sassou Nguesso à Marbella en Espagne, la fameuse Villa Compania, pour plus de 40,15 Millions d’euros, une villa rachetée au près de proche de Bolloré, la Villa Suzette du Vésinet (Yvelines).

Suzie_au_V_sinetCette coquette demeure de 485 m2 était juridiquement la propriété de son frère Valentin, jusqu'à ce que, quelques semaines avant le décès de ce dernier à la fin 2004, elle soit cédée à une société de droit luxembourgeois aux actionnaires anonymes, reprise en 2006 par le Président Sassou Nguesso après avoir versé plus de 2 millions d’euros, le coût de ce magnifique château est de plus de 20 millions d’euros.

Les enquêteurs ont également répertorié un appartement de 9 pièces acheté à Paris (17e) en 2007 pour 7 millions d’euros par l'épouse du président congolais Antoinette Sassou Nguesso. Ils mentionnent aussi le logement de 10 pièces à 8 600 000 euros acquis en 2005 à Paris par leur fils Denis Christel, ainsi que l'hôtel particulier de 7 pièces avec piscine intérieure à Neuilly-sur-Seine acheté 8,15 millions d'euros en 2006 par Julienne, leur fille cadette.

Villa_Sassou___Mad_re_au_PortugalEn Janvier 2008, le président Sassou Nguesso a acquis à Madère au Portugal, une propriété luxueuse pour plus de 37 Millions d’euros, de même, notent les policiers, Wilfrid Nguesso, neveu du président congolais, règle le solde d'achat de 3 véhicules Aston Martin type DB9, une Lincoln Navigator, et une Escalade QX56, par un virement émis par Matsip Consulting (un chèque de 6 millions €), une société de droit luxembourgeois aux associés inconnus qui apparaît également comme propriétaire de la Villa Sardena, propriété du président Sassou Nguesso à Nice. En Novembre 2007, le président Sassou a acquis une Rolls Royce Phantom Bva année 2007, pour plus de 300 000 €.

Dans leur élan, visiblement ébahis par leurs découvertes, les policiers ont étendu leurs investigations au domaine des voitures de luxe, qui n'était pas explicitement visé par la plainte. Chez les concessionnaires Mercedes, Bugatti ou Aston Martin, ils ont retrouvé ce qu'ils n'avaient pas forcément obtenu pour les Villas : les chèques et les virements ayant servi aux paiements.

Nice_2La même enquête stipule, que les avoirs du président Denis Sassou Nguesso et de son clan, seraient estimés à un peu plus de 9,195 Milliards d’euros, pourtant Le salaire mensuel officiellement versé par l'Etat au président Sassou Nguesso n'est-il pas de 30 000 euros, comme l'indiquent d'autres sources?

Des investigations plus approfondies auraient dépassé le cadre de l'enquête préliminaire de police. Elles supposeraient l'ouverture d'une information judiciaire et la désignation d'un juge d'instruction. Une telle perspective a été écartée par la décision de classement, notifiée le 15 novembre par le parquet de Paris. Mais le dossier pourrait être rouvert si les associations parvenaient à déposer une nouvelle plainte, assortie cette fois d'une constitution de partie civile, comme elles en nourrissent le projet. Cette formule conduit automatiquement à la désignation d'un juge d'instruction.

Propri_t__SassouLes présidents Denis Sassou Nguesso (Congo), Omar Bongo (Gabon) et Obiang Nguéma Mbassongo (Guinée-Equatoriale), seraient parmi les chefs d’état les plus riches au monde.

Chronique d’un émirat pétrolier, le Congo Brazzaville, dont la population croupit dans la misère.

Source Journal : lemonde.fr